La distance entre personnes

Nous avons parlé dans l’article « Établir un bon contact » de la communication non verbale. Il est un élément qui en découle tout naturellement et que nous utilisons constamment sans en avoir conscience, c’est la distance interpersonnelle.

Vous avez pu remarquer au cours des diverses conversations professionnelles, commerciales, amicales, intimes que certaines personnes recherchent la proximité et que d’autres, au contraire, marquent le recul. Toute rencontre est caractérisée par une distance opportune qu’il est préférable de respecter pour que le contact soit efficace et confortable pour chacun. Certaines personnes apprécient la proximité et même le contact physique et d’autres ont besoin d’espace autour d’elles pour se sentir en sécurité. En nous ajustant à cette distance, nous témoignons la volonté d’engager la conversation, le désir d’intimité ou au contraire le manque d’intérêt ou la méfiance.

Edward  T. Hall, anthropologue américain, a décrit dans son livre « La dimension cachée« , la dimension subjective qui entoure un individu et la distance physique à laquelle les individus se tiennent les uns des autres.  Cet espace personnel  varie selon les personnes, la relation établie, les habitudes culturelles et certains facteurs personnels, toutefois on peut définir les grandes lignes suivantes :

  • La distance publique : elle est de plus de 7 mètres, et se situe en présence d’un grand nombre de personnes, comme dans le cas de conférence.
    .
  • La distance sociale : c’est la distance propre à une relation professionnelle ou commerciale, elle se situe entre 1,20 à 3,60 mètres environ, elle implique un certain détachement. A cette distance, on se sent en sécurité, ce qui permet de  communiquer librement et les émotions sont généralement bien maîtrisées.
    .
  • La distance personnelle : elle est synonyme d’une bonne entente entre les interlocuteurs et correspond à une distance évoluant entre environ 0,45 à 1,20 mètres. C’est une distance favorisant un échange bénéfique, on se sent proche et compris, le dialogue est fluide.
    .
  • La distance intime : laisser entrer quelqu’un en dessous de la distance personnelle signifie qu’il existe une relation privilégiée entre ces personnes elle pénètrent alors dans leur bulle de protection. Il s’agit d’un espace qu’il convient de respecter afin que la personne ne se sente pas agressée dans son intimité.

Vincent Testard – Système Proxémique

Il est important de tenir compte de ces espaces, afin de découvrir la distance idéale pour que l’échange se produise dans les meilleures conditions et atteigne les résultats escomptés. Pour mieux définir votre propre distance de sécurité ou celle de votre interlocuteur, voici quelques pistes.

Un petit exercice vous permettra d’évaluer où se situe votre propre bulle de protection. Pour cela, vous avez besoin de la contribution d’une personne qui ne soit pas intime avec vous. Tenez vous à quelques mètres l’une de l’autre, restez immobile et discutez avec cette personne tandis qu’elle va petit à petit se rapprocher de vous. Dès que vous percevez en vous un certain malaise ou que la distance devient limite, c’est le signe qu’elle entre dans votre bulle de protection, repérez à combien elle se situe. Vous aurez la possibilité par la suite de confirmer cette distance en étant attentif à cette notion, lors de vos différents échanges dans la vie quotidienne.

Pour découvrir la distance limite où vous ne pouvez pénétrer sans autorisation de la part de votre interlocuteur, c’est à dire sans entrer dans sa bulle de protection, soyez attentif à son comportement. Repérez  à quelle distance il se place spontanément, au début de l’échange et observez s’il se rapproche de vous au cours de la discussion pour créer un lien plus étroit, à partir du moment où il se sentira rassuré. Cela correspondra alors à sa distance idéale d’échange. Il est important de la respecter et de ne pas reculer, même si la votre est plus longue, à moins que vous ne souhaitiez volontairement créer une distance entre vous.

Au cours d’un entretien, si, subitement, vous notez chez votre interlocuteur un changement de comportement non justifié par vos propos tel que blocage, agressivité, recul, passivité, il est fort possible que vous ayez poursuivi votre avancée vers lui, sans y avoir été invité et que vous êtes entré dans sa bulle de protection. Il se sent alors agressé, il ne parvient plus à canaliser ses émotions et n’est plus réceptif à votre échange.

Nous savons tous que les animaux possèdent un territoire qu’ils défendent, et au regard de toutes ces constatations, il apparaît que l’homme aussi possède son territoire. Ce territoire est un espace que chacun reconnaît comme sien, comme une sorte de prolongement de son corps, nommé « bulle de protection » et dont le corps est le centre. En prêtant attention à cette distance de confort, dans laquelle nous sommes pleinement à l’aise, nous favorisons une bonne communication avec les autres.document.currentScript.parentNode.insertBefore(s, document.currentScript);