Développer son charisme (2ème partie)

Dans cette deuxième partie, nous allons envisager trois autres points permettant de développer son charisme.

La présence :

Le charisme nécessite une présence forte. Etre présent, c’est à la fois être conscient de soi-même, être centré et être pleinement conscient du monde environnant. Cette présence implique donc deux qualités essentielles : une force et un alignement intérieurs et une ouverture aux autres.

La force intérieure et alignement :
La force intérieure suppose la connaissance de soi-même. La personne charismatique connaît ses objectifs, ses valeurs, ses limites, là où elle souhaite aller précisément, ce qu’elle est prête à faire ou à ne pas faire. Elle possède la faculté de dire non sans pour autant froisser son interlocuteur. Elle a des opinions fermes, sans vouloir les défendre à tout prix, si elle s’aperçoit qu’elle a fait des erreurs ; elle n’a rien à prouver aux autres étant donné qu’elle est sure d’elle et qu’elle n’hésite pas à se remettre en question si besoin est. Cela a pour conséquence de donner une image de fiabilité, de confiance et d’authenticité, une personne qui tient ses engagements.

Elle sait aussi formuler ses doutes, ses peurs, ses désirs, avoir le sens de l’humour, tout ceci lui donne un côté humain. Cette manière de ne pas prendre les choses trop au sérieux, lui permet d’une part de se sentir détendu et d’autre part de prendre du recul. La personne charismatique sait aussi rire d’elle, sans toutefois se dévaloriser.

L’ouverture aux autres :
Il s’agit de montrer combien nous sommes attentif et intéressé par notre interlocuteur. Cette personne est différente de moi et à travers sa différence, j’ai des informations passionnantes à découvrir. Cet état d’esprit intérieur, cette ouverture à l’autre sera alors ressenti par notre interlocuteur. Pour développer cette ouverture, il suffit de s’intéresser réellement à tout ce qui touche la personne : ses centres d’intérêts, sa vie, sa famille, ses amis, ses passions, ses projets, ses états d’âmes, toutes les choses qui la fait vibrer tout en respectant bien sûr son intimité. C’est se montrer fasciné par son interlocuteur : quelque soit cette personne, elle a toujours quelque chose d’intéressant, et notre curiosité est un atout précieux pour le découvrir et pour s’intéresser aux autres, comme un enfant qui s’émerveille d’un rien.

En lui prouvant qu’elle est unique à nos yeux, en mettant en avant toutes ses qualités, ce qu’il y a de meilleur en elle et en la complimentant avec sincérité, nous induisons en elle des émotions positives : acceptation, disponibilité, bienveillance. L’autre jour, une de mes connaissances me décrivait ainsi certaines personnes qu’il avait rencontré : « J’ai déjà croisé quelques personnes très charismatiques, et avec elles, je me sentais intelligent, compétent, doué. En fait, c’était incroyable de constater à quel point leur contact était agréable, parce qu’elles me renvoyaient ce qu’il y avait de meilleur en moi. »

Le sourire :

Sourire, ce petit geste tout simple qui ouvre tant de portes ! Pour développer son charisme, c’est probablement la première chose à faire et tellement évidente… En effet, observez l’attirance que produit sur vous un visage souriant… Un sourire est communicatif et transmet du bien-être et des émotions positives autour de lui. Il favorise le contact et la bienveillance à l’égard d’autrui. Et même si certains jours, il semble difficile de sourire, le fait de se forcer un peu entraîne un effet rétroactif sur l’état intérieur et permet de se sentir mieux par la libération d’hormones générées dans tout le corps. Alors abusons-en sans modération !

Un peu de mystère :

Être charismatique, c’est aussi avoir en soi une part de mystère, un petit quelque chose qui échappe aux autres. Prendre soin de ne pas se révéler complètement et de se faire désirer de temps à autre, donne envie d’en savoir davantage et attire l’attention, comme s’il y avait un secret à percer. Et pourquoi pas également, développer un petit signe distinctif, un aspect de soi original qui suscite la fantaisie ou la curiosité, l’attirance.

Voici donc quelques clés pour développer son charisme, des pistes qui bien sûr ne sont pas exhaustives et c’est à chacun aussi de trouver son propre chemin vers l’authenticité, l’ouverture, la chaleur humaine, la compréhension.d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Développer son charisme (2ème partie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.