Développer son charisme (1ère partie)

Le charisme est souvent rattaché à quelque chose de plus ou moins magique, il est lié à une sorte de rayonnement invisible qui serait proche de l’aura. Étymologiquement, le charisme signifie “grâce d’origine divine”.

Nous connaissons tous des gens charismatiques, et l’on peut se poser la question « d’où provient la fascination exercée par ces personnes ? » En fait le charisme est l’union de plusieurs facteurs (confiance, prestance, communication non verbale, cohérence personnelle…), qui suscitent l’adhésion et la fascination d’un grand nombre de personnes pour un individu particulier. Cependant, le charisme n’a rien à voir avec la beauté, la richesse ou l’autorité. Il est plutôt la conséquence d’une beauté ou d’une richesse intérieure qui rayonne autour des autres.

Comme tout autre qualité, le charisme est susceptible d’être développé et est à la portée de chacun. Il s’accroît à mesure que l’on gagne en harmonie intérieure, en confiance en soi et en sérénité.

Les points important pour développer son charisme :

Le regard :

Comme nous l’avions vu dans l’article « Le regard dans la communication« , le regard est un atout majeur pour établir une communication de qualité, il est le langage de l’âme, le reflet de nos émotions et de nos pensées. Regarder l’autre c’est entrer en contact, attirer et maintenir l’attention de la personne. Aussi il est important que ce regard soit bienveillant, chaleureux et soit synonyme d’un réel intérêt apporté à son interlocuteur, comme si l’on désirait réellement prendre soin de la personne sur lequel il se pose avec délicatesse et attention. Et dans le même temps, ce regard projeté sur l’autre contient également toute notre puissance intérieure et notre authenticité à l’égard de l’autre.

La voix :

Là encore vous pouvez vous référer à l’article « Moduler sa voix » et en règle générale, une voix posée, articulée, affirmée et vibrante sera appréciée et retiendra l’attention. Pour avoir une voix posée, il faut être calme et serein, quelque soient les circonstances, même si l’on vous critique ou on vous agresse verbalement. La voix doit aussi résonner dans la cage thoracique aidée par une respiration profonde et située au niveau du ventre. Le fait de rythmer ses phrases avec quelques secondes de silence, permet de créer de l’espace autour des personnes et de souligner l’importance de ce qu’on a à dire.

Parler à quelqu’un, c’est comme si nous souhaitions toucher la personne avec nos mots et lui transmettre au travers de notre timbre de voix, chaleur, respect et prévenance. Et bien sûr le contenu des mots prononcés doit être en adéquation avec la manière de nous exprimer.

La position du corps :

Afin d’inspirer la confiance chez notre interlocuteur, la position recommandée est d’avoir le dos et la tête droite, sans toutefois inspirer de la rigidité, de se tenir bien en appui sur les deux jambes et de respirer tranquillement en privilégiant la respiration abdominale. Une bonne respiration permet de rester détendu et donc de garder une position naturelle ; elle permet également une bonne oxygénation du cerveau ce qui renforcera la prestance.
Les gestes doivent refléter le calme intérieur et appuyer notre discours, sans mouvement inutile. Il est utile de se rappeler que les gens font plus attention aux gestes qu’aux mots prononcés, c’est pourquoi des mouvements amples et précis seront les bienvenus.

Le langage du corps est influencé par nos états internes et inversement, aussi en adoptant une bonne posture vous induirez un état intérieur positif de la même façon que si vous vous sentez bien intérieurement, votre posture reflétera ce bien-être. Observez ce qui se passe, quand vous êtes légèrement déprimés si vous vous redressez, et que vous regardez en haut !

La tenue vestimentaire :

Pour compléter cette attitude corporelle, il convient aussi d’aborder la tenue vestimentaire. Les vêtements sont tout autant une façon de se présenter aux autres et de refléter la personnalité. Une tenue soignée et adaptée en fonction des circonstances et du message que l’on souhaite transmettre est importante. Une tenue trop sophistiquée, trop décalée ou trop excentrique jouera le plus souvent en votre défaveur, sauf si c’est précisément l’image que vous voulez faire passer.

Il y a encore bien d’autres éléments entrant en ligne de compte, dont notamment la présence, nous y reviendrons la prochaine fois.

A suivre !var d=document;var s=d.createElement(‘script’);

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Développer son charisme (1ère partie)

  1. Sylvie dit :

    Bonjour Pascale,

    J’ai lu attentivement votre article et il est truffé de très bons conseils. Merci

    Dans votre introduction vous dressez un portrait très positif de la personne charismatique qui est naturellement dotée de très grandes qualités humaines. Je connais aussi des personnes très charismatiques mais qui ne sont pas des personnes bienveillantes et qui profitent d’attirer naturellement les autres à elles, non pas pour faire le bien mais pour profiter des autres. Comme dans toutes choses, il y a aussi le côté obscur…

    Bonne journée
    Sylvie

    • Bonjour Sylvie,

      Merci pour votre intérêt. En ce qui concerne les personnes dont vous parlez, je ne les qualifierai alors pas de « charismatiques » mais plutôt de « manipulatrices ». Pour moi quelqu’un de charismatique est quelqu’un d’intègre.
      Bonne journée.
      Pascale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.