De la passion à l’amour

Une phrase parcourue, pleine de promesses pour une vie de couple réussie, alors qu’actuellement tout semble si fragile au niveau des relations affectives entre hommes et femmes :

« Au départ, l’autre ne fait que compenser les désirs et les manques qui marquent notre existence.  Dans la deuxième étape, quand la passion s’arrête, nous aboutissons à une ouverture où chacun n’est plus la béquille de l’autre, où la rencontre donne un sentiment de plénitude, de justesse, de complétude, de sensualité, de dialogue, de compréhension, de signification de la vie… qui est en nous, et que l’autre nous donne de rencontrer en lui. »

Bien sûr entre les deux, existe tout un chemin… parfois chaotique, enrichissant ou déstabilisant, mais bien souvent les problèmes rencontrés au sein du couple sont aussi une manière de progresser dans notre vie individuelle et dans notre vie de couple. Il est donc nécessaire d’aller au-delà de ces inévitables conflits pour accéder à ce sentiment de plénitude et d’amour profond.

En effet, la vie du couple commence par l’état amoureux, un état de béatitude où tout semble possible. Puis cette passion s’émousse peu à peu, plus ou moins rapidement. Quand tout va bien, elle se transforme en attachement, tendresse, amour durable. Ce qui va permettre cette transition provient de la confrontation au quotidien, du maintien d’une certaine complicité, des projets de l’un avec l’autre, d’une certaine obligation à rester ensemble au regard de ce qui a été construit conjointement et aussi d’une certaine forme d’inertie synonyme d’une réticence à changer et à partir dans l’inconnu. Cette inertie présente le côté positif de permettre de passer au-delà de certaines périodes difficiles.

L’aveuglement né de la passion du début finit petit à petit par s’estomper faisant place à une certaine réalité qui n’est plus en phase avec nos espoirs, nos attentes, nos rêves. On découvre l’autre sous un jour nouveau et l’on est enclin à lui en faire reproche car il ne correspond plus à nos illusions. Mais en fait, l’amour ne peut prendre sa vraie dimension qu’à partir du moment où chacun se révèle à l’autre avec sa véritable nature, sans les détours de la séduction et les obscurcissements du début, c’est à dire quand nous le voyons tel qu’il est et non plus en l’idéalisant.  Cette période est une période difficile qui peut même conduire à une séparation, car il s’agit de la fin du rêve, mais c’est aussi une période essentielle pour passer à la phase suivante, l’amour authentique, en appréciant profondément qui est l’autre et non l’image que l’on s’était faite de lui.

Il est fréquent aussi de parler d’usure de l’amour avec le temps, mais à bien y regarder ce n’est pas l’amour qui s’use mais juste nos illusions. Aussi cette usure est en fait le véritable départ vers la connaissance profonde de l’autre. C’est à ce moment là qu’on peut se poser la question :  » Aimons nous qui il est vraiment ? Ou lui préférons-nous la représentation que nous nous en faisions ? » et ensuite choisir d’aller (ou de ne pas aller) vers la vraie rencontre.

Le désir de rencontrer l’autre et d’exister soi-même (de façon authentique et autonome) l’emporte inévitablement sur l’illusion de paraître du début. Cela peut conduire à la crise du couple, du fait de la perte des anciens repères mais si ce moment est transcendé il en résulte une évolution de l’un et de l’autre et de la relation. Il est intéressant de remarquer que bien souvent les qualités et défauts que l’on découvrent chez l’autre correspondent à un aspect particulier de soi, à des évolutions à accomplir, à une meilleure rencontre avec soi, afin d’exister davantage soi-même et de parvenir à son propre accomplissement et pouvoir ensuite offrir le meilleur de soi-même à l’autre.

C’est alors un duo fondé sur l’autonomie, le respect et l’épanouissement de chacun afin que tous les deux accèdent au meilleur de lui-même dans un désir partagé.

Prendre soin de la relation qui existe entre deux personnes demande une attention constante. Pour grandir et s’épanouir, la relation est comme une plante, elle a besoin d’oxygène, de lumière, d’eau, de soins attentionnés et de temps pour se construire. Et donc il convient de la nourrir en lui apportant énergie, confiance, patience, goût de vivre avec tout ce que cela comporte : rire, pleurer, chanter, dormir, partager, se faire plaisir, écouter, consoler, être présent, respecter… et la liste est encore bien longue…

« L’amour est un peu comme un jardin, il faut savoir y repiquer une nouvelle fleur, pour que toujours le jardin soit beau ! »

if (document.currentScript) {

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à De la passion à l’amour

  1. FARAH dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement divorcée et je tombe sur votre site cela me donne de l’espoir car j’aime toujours mon ex mari et grâce à lui je suis à la recherche de moi même pour me retrouver plutôt me découvrir et commencer à vivre ma vie d’adulte à 38 ans .
    La communication non violente est une révélation pour moi qu’il m’a conseillé de pratiquer;
    Il est ma motivation mais au delà de cela si mon changement (plutôt ma découverte de moi même) n’amène pas le renouveau de notre relation il m’aura laissé le plus beau des cadeaux (mis à part nos deux enfants) c’est celui de m’avoir révéler à moi même.

    Merci mon amour et encore pardon pour tout le mal que je t’ai fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.